top of page
  • Photo du rédacteurFeriel

DHARANA & DHYANA - La Méditation



Dharana = concentration avec effort

Dhyana = concentration sans effort

Nous arrivons au 6ème (Dharana) et 7ème (Dhyana) piliers des Yoga Sutras de Patanjali, que je réunis en un seul post car ils sont étroitement liés.

Le mot méditation peut avoir diverses sens selon le domaine dans lequel il est employé. En yoga, la méditation est Dhyana, donc une concentration sans effort. Dhyana n'est que l'extension de Dharana. En effet, le yogi apprend par Dharana à se concentrer sur un objet choisi avant de pouvoir expérimenter cet état méditatif où la concentration du mental devient si aisé qu'il n'y a plus besoin d'objet préalablement défini.

En d'autres termes, on pratique Dharana pour arriver à faire perdurer Dhyana dans le temps. Un objet de concentration est une chose sur laquelle vous choisirez d'amener votre attention et d'y rester fidèle durant toute la durée de votre pratique. Cela implique la faculté de pouvoir garder ou ramener sans relâche son attention sur cet objet. Je dis souvent à mes élèves que le mental est semblable à un petit chiot, il faut de la patience, un effort constant et beaucoup d'indulgence pour discipliner un chiot / son mental. Ainsi, je vous encourage à être indulgent envers vous même et à ne pas vous frustrer lorsque vous vous apercevez avoir perdu votre concentration sur votre objet. Dès que vous vous rendez compte que des pensées vous ont distrait(e) de votre pratique, alors sans jugement revenez à votre objet et seule cette discipline vous amènera à expérimenter Dhyana, la méditation.

Tout comme dans la pratique du yoga postural où il faut faire preuve de discipline et patience pour assouplir son corps, il en est de même pour le mental. Il faut l’éduquer dans la direction souhaitée et cela peut prend du temps.

Dans la pratique, comment cela se passe ? Assis(e) dans une posture de méditation vous choisissez un objet de concentration : vous pouvez observer diverses choses telles que votre souffle, une bougie, vos chakras, le point de contact entre 2 de vos doigts lors d'un mudra, une idée / émotion / sentiment, etc. Une fois l'objet choisi, on s'y tient et on le garde pendant toute la pratique.

Mais cette pratique ne se limite pas à la posture de méditation, en effet de façon semblable à la pleine conscience, vous pouvez déjà exercer votre mental à se focaliser sur une seule et même action lorsque vous l'accomplissez. Par exemple, entrainez-vous à rester pleinement concentré(e) sur chaque pas que vous faites lors d’une marche, sur chaque bouchée lors de vos repas, sur l’eau qui coule sur votre corps lors d’une douche, etc.

Plus vous pratiquerez et plus cette concentration deviendra aisé afin de libéré votre conscience de l'espace et du temps lors de la méditation.

Posts récents

Voir tout

Trataka est une technique de méditation que nous expérimenterons cette semaine à la fin de chaque cours du soir. • La médiation est une concentration, ainsi nous allons nous concentrer sur la flamme d

“Un jour” ou “jour 1” ? Cela ne fait pas une grande différence à l’écrit mais cela peut pourtant être complètement différent pour vos projets. • Combien de fois vous êtes-vous dit « un jour je commenc

Parfois nous nous retrouvons figé face à une situation potentiellement dangereuse (pour nous ou pour autrui), mais parfois nous redoublons de créativité. Voici le témoignage d’un bel acte de civisme,

bottom of page