top of page
  • Photo du rédacteurFeriel

ISHWARAPRANIDHANA - L’abandon



L’abandon est le dernier sous-pilier des Niyamas dans les Yoga Sutras de Patanjali. Ce dernier, invite au lâcher-prise, et pour se faire il faut s’abandonner à une force supérieure.

Dieu, univers, force de vie, le plus grand tout, l’un, l’énergie, la conscience collective, une bonne étoile, la nature, etc. bien des termes qui peuvent représenter ou non cette forme de force supérieure. Cependant, sans chercher à la nommer, vous pouvez simplement ressentir cette foi intérieure qui vous fait avancer dans les moments difficiles, celle qui vous donne espoir. C’est de cela que l’on parle ici. L’abandon au “divin”, c’est avoir foi / confiance en “la vie” pour avancer tel que votre intuition vous guide bien que l’ego en dise autrement.

Ce Niyama se rapproche du non-attachement (se détacher du fruit de l’action). Chaque fois que nous laissons nos peurs et attachements de côté alors nous faisons preuve d’abandon. Nous nous abandonnons à ce qui est dans l’instant présent et profitons de cette expérience à l’instant T.

Au quotidien cela se traduit par: lâcher-prise, accepter qu’on ne contrôle pas tout, avoir foi et confiance en l’avenir, rester serein dans la difficulté ou encore arrêter de se battre à contre-courant, de convaincre à tout prix, de penser que l’on détient la vérité, d’être préoccupé par des choix/décisions, de vivre dans l’inquiétude, etc.

Voici diverses formes de manifestations et de pratiques de Ishwarapranidhana sans l’alier à la dévotion.

L’abandon c’est être réceptif à ce qui est dans l’instant présent et faire de son mieux à chaque instant avec les outils et connaissances que nous avons.

Rejoignez Awakening Yoga sur Telegram: https://t.me/awakeningyoga

Posts récents

Voir tout

BON ou MAUVAIS CHOIX

On se demande souvent quel est le bon choix à faire ou si nous avons fait le bon choix sur une décision prise dans le passé. Mais la réelle question serait plutôt : y a t il vraiment un bon choix (et

ACTIVITE NON-REMUNEREE

Une activité doit-elle être rémunérée pour être valorisée ? Dans notre société moderne, on a tendance à plus valoriser les métiers les mieux rémunérer, comme si le salaire faisait gage d’importance. J

LE LUXE

Vous savez que j’aime bien revenir à la définition des choses. Le mot luxe est défini comme le caractère couteux, somptueux (d’un bien ou d’un service). Mais connaissons-nous la réelle valeur des chos

bottom of page