LES PRANAYAMAS



Les Pranayamas, connus comme des techniques de respiration, font partie intégrante de la pratique du yoga. Ce fut d’ailleurs le thème de l’atelier en ce mois de mars, ainsi j’aimerai vous en dire un peu plus à ce sujet.

Le mot « Prana » correspond à la « force/énergie vitale » et Yama se traduirait ici par « étendre ». Ainsi, Pranayama pourrait se comprendre tel que notre capacité à étendre l’énergie vitale. Dans la tradition yogique, cette énergie dite « Prana » circule dans nos Nadis (canaux énergétique) et est responsable de toutes fonctions/actions dans le vivant (digestion, respiration, mouvement, intellect, vie, etc.). Voici une petite comparaison imagée : c’est tout comme l’électricité (Prana) qui circule dans des cables / circuits (Nadis) pour donner naissance à une fonction électrique (lumière, chaleur, mouvement, etc). Rien n’est possible en nous et autour de nous sans Prana, sans cette énergie vitale.

Il existe différente source de Prana: le soleil, l’alimentation vivante, les Pranayamas. Nos activités peuvent favoriser le rechargement du corps en prana ou à l’inverse le vider. Par exemple, l’anxiété, être pressée/dans la course, le stress etc. requierent plus de Prana et vous vident plus vite, alors que à l’inverse, la détente, la relaxation, le sommeil, la méditation, vous rechargent en Prana. D’où l’importance du repos pour « recharger nos batteries ».

La pratique de Pranayma:

1. Améliore votre système respiratoire: apprendre à mieux respirer pour favoriser notre santé, mieux oxygéner le corps, ses cellules et organes, nettoyer/detoxifier le corps

2. Régule les fluctuations du mental: le mental et la respiration sont étroitement liés, lorsque l’un est perturber l’autre le devient également et inversement lorsque l’un est calme l’autre le devient à son tour.

3. Favorise l’Eveil: en purifiant les Nadis pour permettre la montée de la Kundalini.

Respirer c’est vivre et mieux respirer c’est mieux vivre. Plusieurs études démontrent les bienfaits sur le corps physique d’une meilleure respiration et recommandent des respirations plus lentes (environ 6 respirations par minute).

Les textes yogique quant à eux, mentionnent un quotas de respirations que nous aurions à la naissance. Ainsi, plus nos respirations seront longues et lentes (donc moins de respiration par minute) plus nous vivrions longtemps.

Respirer c’est naturel, c’est automatique ainsi très peu de gens s’intéressent à leur souffle, pourtant c’est un fabuleux outil pour apprendre à se connaitre, à s’observer et réguler sa santé physique, mentale et émotionnelle. Pour cela, il suffit d’apporter un peu plus de conscience à sa respiration et décider de consciemment gérer quelques une de nos respirations pour (ré)apprendre à mieux respirer et mieux utiliser ce Prana (tout en restant à l’écoute de son corps, ses capacités dans l’instant présent, incluant ses forces et faiblesses).

Ouvrez vos fenêtres et prenez quelques respirations en conscience avant de commencer votre journée 💕🙏🏼 🧚‍♀️