top of page
  • Feriel

Le Pardon

Ne pas réussir à pardonner, c’est se punir soi même. En effet, nous devons regarder le pardon non pas comme une forme d’acceptation de ce que l’on a subit mais plutôt comme une forme de libération de ce que l’on a subit. Notre pardon ne retire en rien la part de responsabilité qu’a autrui dans la situation. Notre pardon retire cependant toute influence potentielle que cette situation peut avoir sur notre présent et sur notre futur.


Rappelez-vous de cette citation: « Pardonner ne changera en rien le passé, mais changera le futur ».


En ne pardonnant pas, nous restons sous l’influence énergétique, mentale et émotionnelle de la situation et de notre bourreau. Chaque fois que l’évènement nous reviendra en mémoire ou qu’un évènement similaire se présentera à nous alors nos systèmes seront amenés à revivre un tas d’émotions semblables à celles vécues lors de l’évènement originel en question (tristesse, peur, colère, incompréhension, sentiments d’injustice, etc.). Cette souffrance étant optionnelle et non fatale.

« Je ne lui pardonnerai jamais ce qu’il/elle m’a fait », « Il/elle me le paiera » ou encore « Pourquoi moi?! » sont des phrases bien trop dure pour vous même. Lâchez votre égo et position de victime afin de tourner la page. Tourner la page n’est pas synonyme d’acceptation mais de neutralité. Quand vous êtes dans la neutralité face à un évènement alors vous avez réussi à pardonner sincèrement et pourrez ainsi continuer d’avancer sans blocage.


Ayez la force de laisser partir tout écrits, messages, emails, conversations, objets, photos, personnes ou autres « preuves » que vous gardez si précieusement en vous pour justifier vos émotions et ressentis. Ils n’ont pas besoin d’être justifiés car votre vérité et valable en elle même. Cependant, ces choses que vous gardez en vous (ou dans vos tiroirs) ne sont que des boulets que vous vous attachez au pieds. Seul vous avez ce pouvoir de vous enchaîner à un boulet et personne d’autre. Par le pardon vous pourrez avancer dans la vie avec plus de légèreté et fluidité.

Vous avez le droit et le devoir de vivre vos émotions dans le moment présent, même dans la douleur; mais pour autant, ne vous auto-proclamez pas victime pour le reste de votre vie. Ne gardez pas en vous ce goût amer que certaines expériences vous ont laissé. Vous pouvez choisir d’avaler différemment en laissant l’ego et l’attachement de côté. Pardonner c’est de ne plus être disposé(é) à souffrir à cause d’une situation/personne. Si vous gardez rancoeur et amertume en vous, alors vous vous auto-punissez et ajoutez une couche de souffrance optionnelle par dessus une expérience déjà douloureuse. Choisissez de vous guérir plutôt que de vous punir.


Personne ne pourra éteindre votre lumière et rayonnement si ce n’est vous. On peut vous faire du mal mais vous pouvez toujours choisir de rayonner plus fort encore. Nous restons une victime tant que nous nous l’imposons, mais gardez à l’esprit que celui qui fait du mal est tout autant une victime. Il/elle est responsable de ses actes et non vous. Neutralité est le maître mot ici.


Par le pardon (sincère et intentionnel) vous couperez tout liens énergétiques entre vous et la situation qui n’auront alors plus d’emprise sur vous. Pardonnez tout en renforçant vos propres « frontières » (limites personnelles) pour des relations saines et un vie plus épanouie.


Pardonner autrui (ou une situation) est probablement la plus importante des choses à faire si vous souhaitez vous défaire d’une partie de l’auto-sabotage omniprésent dans nos vie.


Paix & Harmonie 💕🙏🧚‍♀️

bottom of page