top of page
  • Photo du rédacteurFeriel

Le CHANGEMENT par l’ACTION



Nous vivons à une époque où nous avons d’immenses opportunités pour évoluer, dans le sens de nous soigner de nos traumatismes personnels, transgénérationnels et plus largement sociétaux.


En effet, bien plus facilement que pour nos parents ou nos grands-parents, il est possible et bien plus accessible de se libérer de ses propres blocages. Les thérapies et thérapeutes sont plus accessibles que jamais, les livres/videos/podcasts/documentaires sont eux aussi très accessibles avec internet et les autres média, les énergies planétaires sont en notre faveur, la médecine et la science battent leur plein, les pratiques spirituelles du monde entier sont accessibles à tous en quelques clics, et j’en passe…

Cette accessibilité aux soins et au savoir peut cependant devenir l'un de nos plus gros freins. Nous sommes une génération qui mentalisons, analysons, investiguons tout. On se sent puissant et fort cérébralement par tout ce savoir mais simultanément impuissant face au monde et/ou notre condition. Ainsi, j'aimerai vous inviter à revenir à une base essentielle : le changement passe par l'action.


Et si la seule et unique solution à tous nos problèmes était le changement ? (accepter et faire l'effort de changer ce que l'on connait mais qui ne fonctionne pas ou plus).

Les différents outils que vous pouvez accumuler pour votre bien être ne vous apporteront pas directement cette libération intérieure que vous cherchez. Ceci n’étant que des outils - des outils que vous devez apprendre à utiliser et à adapter à votre condition pour amener le changement, car seul vous avez la clef du passage à l'action. Après avoir acquéri un outil, il faut ensuite l'expérimenter dans son quotidien par l'action.

Mais ce changement peut faire peur. La réalité est que nous avons parfois peur de ce que nous voulons au fond de notre coeur. Oui, je pense que nous avons peur de nos propres rêves et nous nous retrouvons parfois à fuir ce que nous voulons. Pourquoi aurions-nous peur du bonheur, de l'amour, de la santé, de la joie et de la liberté ? Simplement parce que nous savons que nous pouvons perdre cette chose à tout moment, rien n'étant jamais acquis - tout étant en perpétuelle quête d'équilibre, d'évolution et de changement. Il faut apprendre à dépasser cette peur de tout perdre et oser être heureux dans l'instant présent. Cela équivaut à ne plus voir le fait d'être heureux comme un risque, sinon on ne fait plus rien dans la vie. Arrêtons de se projeter dans les pires scénarios et apprécions ce qui est dans l'ici et maintenant ou mettons en place le changement nécessaire pour apprécier ce qui est sans crainte du futur.


Faisons ensemble l'effort de changer et de lâcher nos peurs. Je sais que ce n'est pas facile mais le jeu (de la libération) en vaut la chandelle. C'est un travail quotidien qui jour après jour vous apportera ses fruits. Votre moi du futur vous remerciera d'avoir fait les bons choix pour atteindre cet épanouissement en laissant vos rêves, désirs et envies raisonner plus forts que toutes autres contraintes, limites et peurs.

Je vous le dis souvent: si vous désirez quelque chose, il faut que ce désir soit plus fort et plus grand que toute autre chose. Et comme l'une de mes enseignantes le dit souvent: "N'ayez crainte de rêver en grand, vous aurez moins de chance de perdre vos rêves de vue." Assurez-vous cependant que ces rêves soient les vôtres et non ceux d'autrui, de l'égo ou d'une fausse croyance.


Choisissez-vous vous et la vie vous choisira, mais n’attendez pas de la vie qu’elle vous choisisse si vous-même vous vous êtes sacrifié (pour un travail, une personne, un projet, une croyance, etc.). Ayez foi que vous avez tout en vous pour atteindre vos rêves. Il ne manque plus que le passage à l'action pour dépasser vos fausses croyances et anciens schémas.



Posts récents

Voir tout

NOS FRÉQUENTATIONS

Vous avez sûrement déjà entendu dire que vos fréquentations pouvaient vous influencer. • Aujourd’hui les neurosciences avancent des théories sur « la neuroscience collective », il ne s’agit non plus d

S’ENGAGER DANS LA VIE

Êtes-vous plutôt du genre à vous engager, à prendre action, ou à commenter depuis votre salon ? • Je ne vous parle pas d’action militante « pour » ou « contre » un sujet donné (socio-politico-écologiq

YOGA & SOMMEIL (part 2)

Merci à toutes celles et ceux qui m’ont fait des retours après l’écoute du premier épisode sur le Yoga et le Sommeil avec Aurélie Montin. Vous avez trouvé nos échanges riches et fluides. J’ai apprécié

Comments


bottom of page