• Feriel

CONSENTIR en CONSCIENCE



Consentir est une chose mais être conscient de tous les consentements que nous donnons en est une autre. En effet, nous sommes constamment en train de consentir à ce qui nous entoure, mais souvent ce choix se fait de façons indirectes voire inconscientes.

A quoi pourriez-vous donc être en train de consentir de façon inconsciente ?

(Je rappelle que l’une des clefs de l’éveil spirituel est d’amener au conscient l’inconscient, alors prenez le temps de réfléchir à la question).

On critique souvent les vices du monde qui nous entoure mais quelle est notre part de responsabilité ? Êtes-vous en accord avec vos comportements ? Êtes vous dans la cohérence ou dans la dissonance?

  • Êtes vous pour le respect de la vie privé des gens mais achetez de la presse à people (Paris Match, Etc)?

  • Êtes vous pour le respect des animaux mais consommez de la viande sans en étudier la provenance ?

  • Êtes-vous pour le respect des droits de l’homme mais fermez les yeux devant beaucoup d’injustices qui vous donnent un certain privilège ?

  • Êtes-vous pour la liberté d’expression mais encouragez la censure de propos qui vont à l’encontre de vos croyances ?

  • Pensez-vous que tout Homme né libre de se déplacer mais trouvez normal que l’on impose des frontières ?

  • Êtes-vous contre le remplacement de l’homme par la robotique (Intelligence Artificielle) mais favorisez les caisses sans caissier, les péages automatiques, et toutes autres formes de distributeurs automatique / achats en ligne / etc. ?

  • Êtes-vous pour la protection de vos données personnelles mais installez toujours plus de Smart-devices (dans vos maisons, vos voitures, etc.) ?

  • Êtes-vous contre le traffic humain mais cautionnez la pornographie en ligne ou encore la prostitution ?

  • Êtes-vous en faveur des thérapies alternatives et holistiques mais n’osez pas dire que vous avez participé à une retraite de yoga ?

  • Êtes-vous contre la consommation de substances illicites mais adulez (ou laissez vos enfants aduler) des célébrités (cinéma, musique, sport, etc) qui ne vivent que d’abus et d’excès?

  • Êtes-vous contre la discrimination mais préférez être servi par une “jolie fille souriante” ?

  • Êtes-vous pour la liberté de penser mais pensez que ceux qui ne pense comme vous sont des ignares, des inconscients, voire des complotistes ?

  • Êtes-vous pour l’égalité des sexes mais participez à cette sexualisation du corps de la femme pour vendre / acheter toutes sortes de produits ou encore pensez-vous qu’une femme ne doit pas être trop dénudée dans la rue (et un homme torse nu cela vous dérange-t-il?)

  • Êtes-vous convaincu de l’aspect holistique du corps mais continuez de vous soigner de façons symptomatiques ?

La liste pourrait continuer à l’infini vers des domaines où nous donnons notre consentement de façons plus subtiles encore (notamment lorsque nous pensons être face à de la fiction mais sachez qu’il n’y a ni fiction ni réalité lorsque vous comprenez que tout n’est qu’énergie).

L’une des clefs pour éviter ce consentement « inconscient » est de s’informer. Attention, je dis bien s’informer et non se faire informer. Vous devez rester maître de vos connaissances en étant votre propre journaliste. Allez chercher des infos contradictoires et analysez les par vos propres filtres de croyances, valeurs et savoirs et non par ceux d’autrui.

Une fois informé, il nous reste un choix d’action (faire, penser, dire) à faire pour consentir ou non aux sujets donnés. Là encore il nous faudra faire l’effort de peut être nous retrouver dans l’inconfort de changer nos habitudes afin de ne plus consentir à ce qui va à l’encontre de nos valeurs.

Rappelez-vous du dicton: “qui ne dit mot consent”. Alors osez agir, sinon vous consentez 🤷‍♀️.

Le yoga nous amène à cette place d’observateur en nous même et nous permet ainsi d’accéder à nos schémas parfois automatisés et nos consentements parfois usurpés.

Redevenons maître de nos comportements par choix et non par habitudes. Nul ne sert de prendre conscience pour se culpabiliser, prenez conscience pour vous responsabiliser.