top of page
  • Feriel

LE LÂCHER-PRISE


Lâcher-prise sur une situation / personne, ne veut pas dire l’oublier, l’ignorer ni même effacer le passé. Ce qui fut, fut. Cependant, avec le lâcher prise, on devient moins réactif face aux situations / personnes qui auparavant généraient en nous de fortes émotions. C’est se débarrasser des énergies et schémas de pensées que nous avons associés à la dite situation / personne.

Par le lâcher prise on se rend compte que de s’être accroché nous a parfois encore plus blessé, que de se battre toujours et encore nous a parfois fait perdant, que d’attendre n’était parfois qu’une perte de temps. Parfois, certaines personnes vont solliciter en nous de vives émotions, seulement pour nous apprendre le lâcher prise. Le jour où vous pourrez remercier ces personnes pour les torts qu’elles vous ont causé, alors vous saurez que vous avez appris à lâcher prise et vous pourrez vous envoler sans tous ces boulets que vous vous êtes attaché aux pieds.

Le Lâcher-prise requiert une profonde prise de conscience de soi et de ses formes pensées, puis une phase de questionnement (pourquoi je réagis ainsi, pourquoi cette situation/personne génère ces émotions là en moi, etc) mais aussi des actions conscientes et responsables pour changer ces formes pensées. Tout ceci se fait avec patience, détermination mais surtout avec honnêteté envers soi et ses émotions/pensées.

Le lâcher-prise est une forme de purification de son être. Décider de se libérer de ce qui ne nous sert pas, pour ne pas rester prisonnier de la dite situation/personne. C’est d’apprendre à si bien se connaître qu’on en fait tomber toutes illusions.

Ce travail personnel peut se faire à toute échelle, pour les choses petites de nos quotidiens, comme pour les tsunamis que nous avons à surmonter. Soyez prêts à aller de l’avant en lâchant prise ...

bottom of page