top of page
  • Photo du rédacteurFeriel

La PERCEPTION de la VÉRITÉ


La fable (indienne) des 6 aveugles et de l’éléphant:

«  Un jour de grand soleil, six aveugles originaires, instruits et curieux, désiraient, pour la première fois, rencontrer un éléphant afin de compléter leur savoir...


Le premier s’approcha de l’éléphantEt, alors qu’il glissaitContre son flanc vaste et robuste,Il s’exclama : « Dieu me bénisse,Un éléphant est comme un mur ! ».


Le deuxième, tâtant une défenseS’écria « Oh ! Oh !Rond, lisse et pointu !Selon moi, cet éléphantRessemble à une lance ! »


Le troisième se dirigea vers l’animal,Pris la trompe ondulanteDans ses mains et dit :« Pour moi, l’éléphant est comme un serpent ».


Le quatrième tendit une main impatiente,Palpa le genouEt fut convaincu qu’un éléphantRessemblait à un arbre !


Le cinquième s’étant saisi par hasard de l’oreille, dit :« Même pour le plus aveugle des aveugles,Cette merveille d’éléphantEst semblable à un éventail ! »


Le sixième chercha à tâtons l’animalEt, s’emparant de la queue qui balayait l’air,Perçut quelque chose de familier :« Je vois, dit-il, l’éléphant est comme une corde ! »


Alors, les 6 aveuglesDiscutèrent longtemps et passionnément,Tombant chacun dans un excès ou un autre,Insistant sur ce qu’ils croyaient exact.

Ils semblaient ne pas s’entendre,


Lorsqu’un sage, qui passait par-là,Les entendit argumenter.

« Qu'est-ce qui vous agite tant ? » dit-il.« Nous ne pouvons pas nous mettre d’accordPour dire à quoi ressemble l’éléphant ! »Et chacun d’eux lui dit ce qu’il pensait à ce sujet.

Le sage, avec son petit sourire, leur expliqua :« Vous avez tous dit vrai !

Si chacun de vous décrit l'éléphantSi différemment,C’est parce que chacun a touchéUne partie de l’animal très différente !

L’éléphant à réellement les traitsQue vous avez tous décrits. »

« Oooooooh ! » exclama chacun. Et la discussion s'arrêta net !Et ils furent tous heureux d’avoir dit la réalité,

Car chacun détenait une part de vérité.

J’aime beaucoup cette fable qui illustre bien comment les réalités de chacun, bien que parfois opposées, ne sont pas pour autant erronées. Chacun peut être dans le vrai tout en étant complètement différent d’une autre réalité. Chacune de ces réalités n’étant que d’infimes parties de la « big picture » / LA réalité, ou de ce que nous connaissons d’elle. Notre réalité, ou vérité, n’étant alors que partielle et limitée à ce que nous percevons.

La sagesse indienne nous invite à mettre en commun ces différentes perceptions d’apparence opposées afin de se rapprocher de LA vérité.

Additionner les perceptions contraires plutôt que de les combattre, nous  amènera à une réalité plus riche et bien plus complète que de rester à une perception singulière.

Posts récents

Voir tout

L’ÉQUILIBRE

J’ai plusieurs fois écrit à ce sujet, notamment avec l’article sur “Le Yin et le Yang”, ou encore celui qui s’intitulait “Trouver ou Créer son Équilibre ?!” Deux articles que je vous invite à aller re

DIFFICILE MAIS FAISABLE

L’une de mes professeures de yoga utilisait cette expression “it should be difficult but doable” (cela doit être difficile mais faisable) lorsqu’elle nous proposait de choisir entre plusieurs variatio

Comments


bottom of page