top of page
  • Photo du rédacteurFeriel

ÊTRE CIVILISÉ


Vous êtes vous déjà demandé si le fait d’être dans un pays dit “civilisé” participait à votre évolution ou votre involution ?

Au cours de notre conquête vers le « progrès », nous avons perdu certaines connaissances ancestrales (très avancées), nous nous sommes appropriés la Terre et nous nous sommes déconnecté de l’essence même de la nature des choses.

On se sent civilisé car nous avons les outils, connaissances et sciences nous permettant de construire des villes au milieu de l’océan, du désert, etc. Cependant, nous n’avons plus connaissance ni conscience de la circulation des courants d’énergies. Les lieux sacrés, les temples, les monastères, n’étaient jamais construits par hasard, ni par design subjectif de beauté; leur emplacements, orientations, matériaux étaient subtilement choisis pour l’harmonie des lieux, en accords avec les lois qui régissent la nature (jusque dans les constellations).

On se sent civilisé parce que nous sommes avancés dans la recherche et la médecine mais serions nous des sauvages si nous étions moins dépendants de nos pilules 💊 ? Notre science avancée cherche à soigner les symptômes des maladies sans chercher à préserver la santé en amont. Notre degré de civilisation fait que nous arrivons à tomber malade sans même en connaître la cause ni même savoir comment y remédier. Le progrès nous aurait-il déconnecté de nous même ?

A plus petite échelle, on se sent civilisé parce que nous mangeons avec des couverts (à la française) mais serions nous des sauvages si nous mangions avec les doigts. Manger avec les doigts ne serait-il pas une façon de manger en pleine conscience, de goûter à la texture et à la température de nos aliments ?

On se sent civilisé parce que nous marchons avec des chaussures mais serions nous des sauvages si nous marchions pieds-nus ? Nos semelles nous isolent de la terre, nous font perdre la notion et le rôle de nos orteils et parfois nous affaiblissent les pieds et nos postures. Pratiquer le « earthing » à beaucoup de vertus, je vous invite à vous y pencher.

On se sent civilisé parce que nous avons dompté/domestiqué la nature, les animaux, les hommes, la Terre et l’univers et ce sans se soucier de notre déconnexion à ces mêmes choses.

Il n’est pas question de régresser mais plutôt de changer notre approche face au progrès. L’avancement matériel et culturel d’une civilisation peut participer à son évolution comme à son involution. Notre degré de civilisation nous apporte un confort qui est parfois responsable de notre inconfort. D’un point de vue spirituel, cette quête de la civilisation guidée par la survie de l’ego, ne participe pas à l’évolution. A nous de choisir le rôle de notre degré de civilisation: cupidité de l’ego (progrès=richesse matérielle) vs éveil des consciences (progrès=richesse de l’humanité).

Posts récents

Voir tout

L’ÉQUILIBRE

J’ai plusieurs fois écrit à ce sujet, notamment avec l’article sur “Le Yin et le Yang”, ou encore celui qui s’intitulait “Trouver ou Créer son Équilibre ?!” Deux articles que je vous invite à aller re

DIFFICILE MAIS FAISABLE

L’une de mes professeures de yoga utilisait cette expression “it should be difficult but doable” (cela doit être difficile mais faisable) lorsqu’elle nous proposait de choisir entre plusieurs variatio

Comments


bottom of page